Fiche de race du Berger Blanc Suisse - Chien taille moyenne


Vous aimez le Berger Blanc Suisse ? Vous avez craqué pour lui mais avez-vous réfléchi aux besoins fondamentaux de cette race. N'accueillez pas chez vous un chien sous prétexte que vous le trouvez beau. Pensez d'abord à pouvoir lui apporter ce dont il a besoin.   

Dans le cas contraire, sachez renoncer à la race choisie. Une autre race correspond peut-être mieux à votre mode de vie.

 

Fiche de race présentée par l'Aige de la Tournelle Eleveur en Côte-d'Or

 

Standard | Eleveurs Berger Blanc Suisse| Photos Berger Blanc Suisse


Cliquer pour agrandir la photo
Beau Berger blanc Suisse

 

" C'est en 1996 qu'est arrivé notre premier Berger Blanc Suisse, une magnifique femelle, à l'occasion de l'anniversaire du maître de maison. Avec elle ou plus précisément après elle, du fait de sa brutale disparition, est née cette passion du BBS qui nous a fait acquérir en 2000 Rhéa la mère porteuse de ce qui devait devenir l'élevage de l'Aige de la Tournelle.

Au fil de toutes ces années nous sommes devenus des inconditionnels du Berger Blanc Suisse et depuis peu des garants de celle-ci par l'intermédiaire du club de race.

Pour arriver à cela il faut des chiens « bien dans leur tête » c'est la raison pour laquelle nous élevons nos chiots en famille. Nous leur apportons toute la sociabilité qu'il convient et ce dès le plus jeune âge, le tout dans un espace de 1500 m2 qui leur permet de se défouler tout à loisir.

 

Vous qui avez « flashé » sur cette race, prenez quelques instants pour réfléchir avant de prendre la décision de l'acquérir. Votre BBS vous demandera de l'attention, un minimum d'éducation et de l'espace pour se défouler. En contrepartie il vous rendra toute l'affection et la reconnaissance que vous méritez.

Si vous avez des questions n'hésitez pas à nous contacter, nous tâcherons de répondre à vos interrogations. " Adeline Joly

 

>> Coordonnées :

Adeline JOLY 24, rue de Dijon 21560 COUTERNON
N° Eleveur SCC : 21150
Tél : 03 80 36 00 78 ou 06 14 36 37 66
Site Internet : www.aigedelatournelle.com
E-mail : aigedelatournelle@free.fr

 

 

berger belge groenendael

L'origine du Berger Blanc Suisse

 

Son histoire commença en Allemagne dans la dernière décennie du XIXe siècle, quand un officier de cavalerie prussien, le capitaine Max von Stephanitz, entreprit de créer le chien idéal, qu'il voulait surdoué, intelligent, sain de corps et d'esprit, d'allure noble et élégante. Pour ce faire, il croisa entre eux des chiens de ferme très différents les uns des autres tant par la couleur que par la morphologie. C'est ainsi qu'il obtint le plus polyvalent des chiens de travail, le Berger Allemand.

 

Ses travaux attirèrent l'attention d'autres passionnés, avec lesquels il fonda en 1899 la Verein für Deutsche Schäferhunde (Société pour la défense des Bergers Allemands), qu'on désigne aujourd'hui par les initiales VS. Cette organisation était appelée à devenir le cercle d'élevage le plus influant du monde. Elle établit un standard pour la race, instaura un système d'enregistrement et édicta des règles d'élevage très strictes. Ils exclurent du standard les chiens de couleur blanche.

 

Un fait est cependant établi : Grief, le grand-père de Horand von Grafrath (premier représentant de la race Berger Allemand inscrit au Livre des origines), était un chien blanc unicolore.

 

La lecture des écrits de von Stephanitz montre que le capitaine ne condamna jamais cette couleur de robe.

 

Il faut préciser que dans les portées de Bergers Allemands les chiots blancs ne sont pas rares. Des généticiens ont étudié la question et prouvé que le blanc était dû à un gène récessif, transmis au hasard des croisements et au fil des générations par certains mâles: il ne s'agit donc pas d'un cas d'albinisme, puisque la truffe, les babines et les yeux restent -et doivent être- aussi foncés que possible.

 

Ce n'est qu'au milieu des années trente, après la disparition de von Stephanitz, que ces chiens blancs firent l'objet d'une discrimination. Les premiers spécimens ont débarqué en Amérique du nord dès les années 1910 -1920 : Anne Tracy, l'une des fondatrices du club de race américain, importa dans son pays de très beaux sujets nés en Allemagne, procéda à des accouplements et obtint immédiatement des chiots blancs. L'American Kennel Club (AKC) inscrivit les premiers d'entre eux sur ses registres en 1917. Quelque temps plus tard, un autre éleveur, H.N. Hanchet, se lança à son tour dans l'importation de Bergers Allemands Blancs.

 

Pendant cette période, le Berger blanc était devenu quasiment introuvable en Europe. Sa disparition résultait du fait que les puristes éliminaient les chiots blancs à la naissance. Les reproducteurs réapparus dans les années 80 en Europe étaient tous d'origine nord-américaine ou canadienne. Le berger blanc a été officiellement reconnu par la FCI fin 2002 sous le nom de « Berger Blanc Suisse ».

 

©l'Aige de la Tournelle

 

 

 

 

chiot
Chiot Berger Blanc Suisse

 

Caractère du Berger Blanc Suisse

 

Le Berger blanc se distingue par son caractère d'une douceur et d'une souplesse exceptionnelles.

 

Sa loyauté, sa fidélité et son intelligence ne font aucun doute.

 

Son seul désir est de plaire à son maître.

 

Il n'est pas agressif ou méfiant envers les étrangers, mais fait montre d'une certaine réserve, ce qui n'entame en rien sa vigilance et son attention.

 

Ses capacités de chien de garde sont indéniables.

 

Très réceptif au dressage, il peut briller dans de nombreuses disciplines : agility, pistage, défense...

 

Ce chien sensible doit être dressé avec beaucoup de douceur.

 

Pour peu qu'on le respecte, il s'entend à merveille avec les enfants, et les protège d'instinct.

 

D'un naturel sociable, il cohabite sans problème avec ses semblables et les autres animaux.

 

D'ordinaire, il est calme et posé. Joueur à ses heures, parfois même taquin, il brille par sa discrétion.

 

Ce chien étant très proche de ses maîtres, il se sentira délaissé s'il doit rester seul toute la journée.

Pour son équilibre, il doit se défouler régulièrement dans de longues balades ou sur les terrains d'agility où il excelle.

 

©l'Aige de la Tournelle

 

 

 

 

 

 

agility avec berger blanc suisse


Santé du Berger Blanc Suisse

 

La première tare invalidante chez le Berger Blanc est la dysplasie.

 

Il également sujet au MDR1 qui est une sensibilité médicamenteuse.

 

En règle générale il est cependant très résistant et n'a pas plus de problème de santé qu'un autre.

 

Sa robe, qu'elle soit longue ou courte, ne demande aucun entretien particulier : pelage auto-nettoyant.

 

©l'Aige de la Tournelle

 

Haut de page haut de page