Les maladies de l'oreille chez le chien

rss Les dernières news Entre Chien et Nous - Flux rss

 

 

Santé | Alimentation | Les maladies | Les vaccins | Les parasites


Torsion d'estomac | Aliments dangereux pour le chien

 

>> Vous êtes ici : Les maladies >> Maladies de l'oreille

 

La piroplasmose | La leishmaniose | Les maladies cardiaques et vasculaires | Les maladies de l'appareil respiratoire | Les maladies du sang | Les maladies de l'appareil urinaire | Les maladies de l'appareil génital | Les maladies du système nerveux | Les maladies de l'oreille | Les maladies de l'oeil | Les maladies de l'appareil locomoteur | Les maladies de la peau | Les maladies du système endocrinien | Les maladies de l'appareil digestif | Les zoonoses | Le cancer

 

attention Les renseignements fournis dans ces rubriques ne peuvent en aucun se substituer à une consultation Vétérinaire. En cas de moindre doute sur l’état de santé de votre chien, vous devez consulter dans les plus brefs délais.



 

 

Les problèmes d'oreille chez le chien

 

L’oreille n’intervient pas seulement dans l’audition, mais également dans l‘équilibre.

 

Chez le chien la principale maladie de l’oreille est l’otite externe.

 

Les otites moyennes et internes s’expriment par des pertes d’équilibre (symptôme que l’on ne rattache pas spontanément à une maladie des oreilles).

 

Quelles sont les maladies de l’oreille chez le chien ?

 

Les maladies inflammatoires dominent.

 

L’otite externe relativement fréquente se définit comme une inflammation du conduit auditif externe. Même si un support infectieux est souvent mis en cause, d’autres facteurs lui sont souvent associés. Cette maladie peut devenir chronique et sujette aux récidives.

 

L’otite moyenne beaucoup plus rare fait suite à des épisodes répétitifs d’otite externe. La membrane tympanique se rompant les germes et débris envahissent aisément l’oreille interne.

 

L’otite interne résulte d’une contamination à partir d’une otite moyenne.

 

Le pavillon auriculaire peut-être le siège de lésions dermatologiques. Cette localisation est le site privilégié de certaines affections cutanées comme l’atopie, la gale sarcoptique…

 

De volumineux hématomes se forment parfois après un traumatisme auto-infligé suite à une douleur ou une démangeaison auriculaires.

 

 

 

Quels sont les signaux d’alarme ?

 

  • Surdité
  • Paralysie faciale
  • Troubles de l’équilibre et tête penchée
  • Lésions dermatologiques du pavillon
  • Plaie suppurée sur la joue

 

Signes d’otite :

 

  • Démangeaisons
  • Douleur
  • Ecoulement malodorant provenant de l’oreille
  • Tête penchée
  • Oreille congestionnée

 

Facteurs prédisposant :

 

  • Humidité (par exemple le chien qui se baigne régulièrement)
  • Température extérieure élevée
  • Prédisposition anatomique : oreilles pendantes
  • Sténose de l’entrée du conduit auditif comme chez le Bulldog, le Shar-Pei
  • Abondance de glandes cérumineuses comme chez le Labrador, le Cocker ou le Springer Spaniel

 

Facteurs d’entretien :

 

  • Infection bactérienne
  • Prolifération du conduit auditif externe
  • Otite moyenne
  • Nettoyages intempestifs
  • Thérapeutique insuffisante

 

Facteurs initiaux :

 

  • Corps étranger
  • Séborrhée
  • Parasites
  • Maladie endocrinienne
  • Otite hyperplasique

 

Les examens vétérinaires

 

Les signes évoquant une atteinte de l’oreille externe sont assez simples à identifier.

 

Lors d’une otite moyenne, ils peuvent coexister avec des troubles nerveux ou la paralysie faciale. De même, les troubles de l’équilibre dominent.

 

L’examen du conduit auditif externe  et du tympan se fait à l’aide de l'otoscope, petit appareil muni d’une source lumineuse et d’embouts de différentes tailles.

 

L’examen neurologique est indiqué en cas de suspicion d’otite moyenne ou interne.

 

La radiographie permet de visualiser les bulles tympaniques et de déceler des signes d’otite moyenne.

 

Le traitement des maladies de l’oreille

 

Le traitement local permet de nettoyer les secrétions, de traiter l’infection et de diminuer l’inflammation.


Un nettoyage complet sous anesthésie générale peut s’imposer en cas de lésions sévères.


Les otites externes aiguës sont guéries en 2 à 4 semaines.

Un traitement par voie générale est indispensable pendant 4 à 6 semaines lors d’otite moyenne ou interne et dans certains cas pendant quelques jours lors d’otite externe.

 

Un traitement chirurgical peut-être proposé pour une otite chronique rebelle au traitement ou en cas de processus tumoral.

 

informattions su rle chien sourd Informations sur la surdité, le chien sourd

 

Certaines races sont prédisposées aux surdités d’origine congénitale.

 

Elles semblent associées à certains gènes de couleur de la robe : blanc (Dogue Argentin), merle (Colley, Berger Australien) ou pie (Dalmatien, Américan Staffordshire Terrier, Bull Terrier).

 

La surdité compte parmi les séquelles d’otite chronique. La surdité sénile résulte généralement d’une dégénérescence des structures de l’audition.

 

L’exploration para clinique des surdités repose sur l’étude des potentiels auditifs.

 

L’appareil enregistre l’activité électrique des structures nerveuses impliquées dans l’audition après un signal sonore.

 

Cet examen permet de déterminer précisément le degré de surdité et d’identifier son origine lésionnelle. Il permet un diagnostic précoce dès la fin de la troisième semaine. Aux Etats-Unis il est possible d’équiper son chien d’un appareillage auditif.

 

forum chien sourd Forum sur lequel il vous est possible de communiquer sur la surdité de votre chien : Chien différent

 

© Entre Chien et Nous

 

Source écrite : Le Traité Rustica du chien - Rustica Editions

 

Partager cette page sur FaceBook Twitter Viadeo MySpace! Wikio

 

 

Santé | Alimentation | Les maladies | Les vaccins | Les parasites


Torsion d'estomac | Aliments dangereux pour le chien



     

 

voir les dernières photos de chiens dans la galerie Les dernières photos
de la Galerie

Clic sur les photos pour les agrandir

 

 

Haut de page haut de page