Fiche de race du Saint-Bernard - Chien grande taille

 

Partager cette page sur
FaceBook Twitter Viadeo MySpace! Wikio

rss Les dernières news Entre Chien et Nous - Flux rss

Autres races de chiens


Vous aimez le Saint-Bernard ? Vous avez craqué pour lui mais avez-vous réfléchi aux besoins fondamentaux de cette race. N'accueillez pas chez vous un chien sous prétexte que vous le trouvez beau. Pensez d'abord à pouvoir lui apporter ce dont il a besoin.   

Dans le cas contraire, sachez renoncer à la race choisie. Une autre race correspond peut-être mieux à votre mode de vie.

 

Fiche de race présentée par Sylvie, Eleveuse dans la Meuse


Standard | Photos Saint-Bernard

 

Photo Etalon Mâle saint-bernard
 Verdun du Château Robert
Etalon recommandé
Hanches A/A Coudes 0/0
>> Voir sa page

 

Sylvie Eleveuse de chevaux de concours avec son mari Pascal, est aussi une vraie passionnée de ses gros nounours. D'un rêve et d'une passion d'enfance, elle a su développer une souche  à la base de nombreux champions Nationaux et Internationaux. Mais ce qui compte le plus pour elle c'est avant tout de mettre au monde des chiens possédant un bon mental, un bon caractère et une bonne santé.

" Le Saint-Bernard  est vraiment un chien de légende et à ce titre nous entretenons son passé particulier. C'est un vrai gros nounours plein d'amour pour nous. Grâce à lui, j'ai pu voyager, vivre de bons moments et rencontrer d’autres éleveurs tout aussi  passionnés "
Sylvie

 

>> Coordonnées :

Sylvie et Pascal Trassart
Elevage du Château Robert

16 rue de Cheppy - 55270 Varennes en Argonnes
Numéro d'Eleveur : 550603
Tél : 03 29 80 72 40 ou 06 09 03 40 16
E-mail : trassart55@aol.com
Site Internet : Château Robert 

 

 

 

 

 

Femelle : Lutèce du Château Robert
Lutèce du Château Robert
©Château Robert

Origine du Saint-Bernard

 

Il fait partie de la famille des molossoïdes et aurait une origine Asiatique, le légendaire Mâtin du Tibet.

 

Ses ancêtres, des molosses très puissants chiens de garde de villages et de troupeaux auraient migrés jusqu'en Europe.

 

Les Romains au 1er  siècle avant JC seraient "responsables" de la présence en  Helvétie de ces molosses, ancêtres de la race comme de celle du Bouvier Bernois. C'est en 1708 que les textes de l'Hospice ont mentionné pour la 1ère   fois la présence de ce géant.

 

Les Alpes sont depuis la Préhistoire sillonnées de routes très empruntées permettant aux cultures de se rejoindre. Les cols sont de vrais passages obligés. Le col du Grand Saint-Bernard fait communiquer suisse et Italie.

 

C'est donc au début du XIe siècle que l'Hospice actuel du même nom  est fondé. Il est vraisemblable que ces forts Mâtins faisaient office de chien de garde. Mais on ne sait à quel moment les moines commencèrent à dresser les chiens pour secourir les voyageurs égarés ou fatigués. On ne peut qu'évoquer à ce propos le fameux Barry (1800 1814). Sa dépouille naturalisée est exposée au Musée de Bern. 

 

© Château Robert

 

 

 

 

 

 

Photo mâle Saint-Bernard
Valmé ©Château Robert

Caractère du Saint-Bernard

 

De caractère aimable, de tempérament calme à vif , il est vigilant et bon gardien.


Il n'a pas un tempérament indépendant comme d'autres molosses de montagne, c'est un chien proche de son maître, très tendre et complice avec les enfants.

 

C'est un chien qui adore que l'on s'occupe de lui.


Actif entre 2 à 12 mois, il devient calme et très paisible à l'age adulte, avec une personnalité intéressante. Ce "nanars" a parfois un coté cabochard, mais comprend vite ce qu'on lui demande... s'il en a envie !

 

Il existe 2 variétés : poil court et poil long.


L'entretien est simple : un bon coup de brosse une fois par semaine, un shampoing  s'il s'est vraiment sali. On peut dire qu'il est autonettoyant !


Pour les  poils longs, on devra insister et bien démêler les parties situées derrière les oreilles et la culotte. Naturellement il faut nettoyer les yeux et oreilles régulièrement et habituer les bébés très tôt à ces manipulations pour plus de facilité à l'avenir.


L'activité qui doit être modérée chez le chiot en pleine croissance, est au contraire recommandée chez l'adulte. Sortie quotidienne et/ou grand jardin nécessaire !

 

© Château Robert

 

 

 

Bébé Saint-Bernard
Chiot St-Bernard
©Château Robert

Santé du Saint-Bernard

 

Ce géant des Alpes a très vite acquis une renommée Internationale.

 

Il est le plus imposant de tous les chiens, sa croissance est particulièrement rapide et impressionnante.

 

Il faut de ce fait une alimentation suffisante et très équilibrée et quand il est petit un exercice modéré : pas d'escalier à descendre et de sols glissants pendant sa croissance,  chose qui nuirait gravement au bon développement de ses articulations.

 

Un bébé de 2 mois pèse environ 15 kg et 50 kg à 6 mois pour terminer pour les mâles aux environs de 90 kg pour les plus forts, et peut mesurer de 65 à 90cm. Mais il ne faut pas presser  sa croissance.

 

Un Saint-Bernard ne sera "fini" qu'à 3 ans, donc ne pas sur- doser ses rations aux risques d'engendrer des problèmes  de dysplasie. Un jeune doit être "sec" mais pas maigre.

 

Les éleveurs sérieux  radiographient leurs reproducteurs et contribuent ainsi à une augmentation de sa longévité qui atteint une dizaine d'années. Ils produisent des sujets sains. A leurs nouveaux maîtres de bien respecter les consignes d'élevage.

 

Il peut souffrir de torsion d'estomac, mais c'est le cas de bien d'autres grandes races. Il faut prendre certaines précautions : repas distribués en plusieurs fois, repos avant et après le repas, pas de nourriture ou de boisson après un effort etc…

 

© Château Robert


Haut de page haut de page